Panier

Aucun produit

Expédition 0,00 CHF
Total 0,00 CHF

Panier Commander

38 / L'aristotélisme exposé

Valérie Cordonier / Tiziana Suarez-Nani (éd.)

Aspects du débat philosophique entre Henri de Gand et Gilles de Rome

2014 XXXII-266 pages, broché

Plus de détails


48,00 CHF

978-3-7278-1078-0

Certains textes ont la particularité de pouvoir être mieux compris en regard d’autres textes : c’est le cas des écrits de Gilles de Rome et d’Henri de Gand, deux théologiens actifs à l’Université de Paris après Thomas d’Aquin († 1274). Ces deux auteurs gagnent à être lus en regard l’un de l’autre car c’est ainsi qu’ils ont conduit leurs carrières, écrit leurs travaux et approfondi l’édition des  « œuvres complètes » d’Aristote parue alors. La méthode commune aux cinq études réunies dans ce livre – de Catherine König-Pralong, Gordon A. Wilson, Pasquale Porro, Valérie Cordonier et Robert Wielockx – consiste à soumettre l’intertextualité caractéristique de ces écrits à l’analyse, en vue de mieux saisir leur contenu. La lecture croisée des ouvrages d’Henri et de Gilles entre eux, avec ceux de leurs devanciers ou de leurs contemporains ainsi qu’avec des manuscrits de la bibliothèque de Godefroid de Fontaines permet d’approfondir leurs discussions, d’en mettre en lumière des lieux restés jusqu’à présent inaperçus et de mesurer les effets de ce débat sur la réception latine d’Aristote en ce moment où le renouvellement de la philosophie naturelle, de l’anthropologie, de la métaphysique et même de la théologie est passé par une exposition du système aristotélicien – au double sens du terme.

 

Valérie Cordonier est chercheur au CNRS depuis octobre 2010, au Centre d’Histoire des Sciences et des Philosophies Arabes et Médiévales (CNRS, UMR 7219, Paris), où elle es coresponsable du projet de recherches: « Modèles de transmission physique dans la tradition péripatéticienne ».

 

Tiziana Suarez-Nani est professeur au Département de Philosophie de l’Université de Fribourg pour la chaire dePhilosophie Médiévale et Ontologie depuis octobre 2002, où elle dirige notamment le projet de recherches du FNS : « Matière, lieu et espace dans la philosophie médiévale : éléments pour une archéologie de la pensée moderne ».